Respiration blog 1

Les rétentions ou apnées

  • Par
  • Le 15/07/2020
  • 0 commentaire

Nous savons l'importance de la respiration, les 2 phases de l'inspiration et de l'expiration, mais qu'en est-il des 2 phases intermédiaires entre ces dernières ?

Les deux phases de la respiration

Dans le Yoga comme dans la Sophrologie, ces 2 phases très différentes et complémentaires participent de la vie.

Elles permettent la circulation du Prana ou souffle de vie : sans respiration, pas de Prana, pas de vie.

Nous pouvons considérer que l'inspire est vivifiant, réveille et que l'expire, détend, calme. Nous utiliserons donc ces 2 phases pour dynamiser ou au contraire calmer la personne.

En méditation, une fois que la personne commence à s'intérioriser, c'est-à-dire commence à observer l'activité de son mental, les pensées en particulier, voire les émotions, la personne pourra utiliser l'énergie de ces 2 phases soit pour calmer le flux des pensées, soit au contraire activer sa conscience afin de ne pas sombrer dans la torpeur.

L'utilisation judicieuse de ces 2 phases est donc très importante pour parvenir à un état de calme mental, pas forcément sans pensée mais de contrôle de son activité mentale, sans se laisser partir dans une pensée ou une émotion.

L'utilisation des rétentions

Après l'inspiration, juste avant l'expiration il y a une phase très courte qui s'appelle "la rétention pleine" car nous sommes "à plein" juste avant que les poumons se vident.

De même, juste après l'expiration, nous sommes "à vide" avant que les poumons se remplissent d'air à nouveau.

Ces 2 "moments" très courts, que la personne en général ne s'apperçoit pas ; comme ne s'apperçoit pas de sa respiration ! seront utilisées en Yoga comme en Sophrologie. Ces 2 moments avec arrêt de la respiration sont appelés "suspension" quand ils sont relativement courts, et rétention ou apnée quand ils dépassent en général 2 à 3 secondes.

Mais ces 2 phases ne doivent pas être utilisées sans guide. En effet plus ces phases sont allongées, plus les effets se feront sentir et il ne faut pas dépasser ses propres limites. Un entraînement progessif sous contrôle d'un guide expérimenté doit donc être mis en place pour maîtriser les ratios entre les 4 phases : "inspire/rétention pleine/expire/rétention vide". Les poumons ont des membranes souples mais fragiles.

Ces 2 rétentions sont donc des phases sans respiration. Elles auront des effets en commun et aussi des effets spécifiques différents.  L'arrêt de la respiration sera favorable à l'arrêt de l'activité du mental  car le flux de Prana sera lui-aussi très ralenti. Ces rétentions qui diminueront le nombre de respiration sont aussi dites rallonger la vie.

Mais il y a aussi des effets différents...

Deux effets différents pour deux rétentions différentes :

Il faut savoir que la rétention pleine permettra une plus grande oxygénation, une perception plus fine des ressentis intérieurs et augmentera la pression du sang. Il y aura donc des contre-indications.

La rétention à vide mettra en éveil le cerveau car il sera en alerte, en panique et il y aura aussi une augmentation des ressentis, de la sensibilité donc et une diminution de la pression du sang.

Ces 2 rétentions ou apnées seront aussi utilisées pour amener la personne plutôt vers un ressenti vitalisant ou au contraire en relation à la mort. Ils sont donc reliés aux 2 systèmes nerveux que sont le système nerveux sympathique qui gère l'activité et le système nerveux parasympathique qui gère la détente. Les effets psychiques seront différents.

En pratique avancée, nous associerons aussi la respiration plutôt avec la narine droite ou plutôt avec la narine gauche.

L'utilisation de la respiration est une vraie "science" dans le Yoga, où nous utiliserons la longueur des 2 phases : inspire et expire, la longueur des 2 rétentions pleine et vide ainsi que la longueur d'utilisation des 2 narines droite et gauche. On pourra aussi utiliser des respirations calmes ou énergiques, avec le ventre ou sans le ventre, etc...

Cette science s'appelle le Pranayama et ne s'improvise pas. Il est conseillé de l'expérimenter soi-même auprès d'un guide avant de conseiller des exercices.

La respiration est le lien entre le corps et l'esprit, elle peut donc être très utile mais aussi très dangereuse.

sophrologie yoga

Ajouter un commentaire