0 bien etre

La Sophrologie au secours du Yoga

Les exercices de Sophrologie remettent en valeur aujourd'hui les exercices traditionnels de Yoga. Le Professeur Alphonso Caycedo qui s'est inspiré du Yoga ne savait sans doute pas qu'il allait contribuer à répandre les bienfaits des pratiques des Yogis d'antan.

La Sophrologie remet en valeur le Yoga

1 postures

En effet, les pratiques du Yoga aujourd'hui sont essentiellement utilisées pour du bien-être physique et de la relaxation par la majorité des gens qui sont inscrits à des cours collectifs hebdomadaires.

Or le but premier du Yoga n'est pas le bien-être physique, c'est une des conséquences. Les exercices de Yoga utilisent bien sûr le corps car nous n'avons que cela pour travailler, associés à la respiration, l'intériorisation et parfois des visualisations, même des sons intérieurs.

Les postures de Yoga appelées "asanas" ne doivent pas être prises uniquement pour améliorer la souplesse des articulations, le renforcement des muscles, les bons fonctionnements des systèmes nerveux, digestif, circulatoire, endocrinien,...Mais, associées à la respiration et à l'intériorisation, ces postures vont permettre de travailler nos propres ressources, nos qualités que nous avons besoin sur notre chemin de vie et vont permettre de nous connaître mieux dans toutes les situations.

Nous pourrons donc ainsi mettre en place et développer les qualités nécessaires afin de rester en paix dans la ou les situations que nous vivons avec difficultés.

Par exemples :

2 etirement

Les effets intérieurs de l'exercice de Relaxation dynamique appelé "la vivance de la liberté" en Sophrologie peuvent être rapprochés des effets obtenus par la demi-lune "Ardha Chandrasana" ; ceux de "la vivance du pouvoir" par ceux de la lune "Chandrasana" ; car le but premier du Yoga est bien de travailler sa façon d'être intérieure et de développer des nouveaux comportements.

Bien sûr le corps physique bénéficie d'un équilibre bienfaisant, mais ce ne doit pas être le but premier recherché, c'est bien mais c'est utiliser seulement 20% des effets du Yoga.

Améliorer notre respiration sera obtenu en Sophrologie par des étirements de la série type "tadasana" et de la respiration abdominale appelée "Chauffage corporel" en Sophrologie par exemple.

Les relaxations statiques appelées en Sophrologie "Sophronisations" seront à rapprocher des Yoga Nidra qui utilisent aussi l'état hypnagogique favorable à la mise au repos de l'intellect, du raisonnement et du mental au profit de la libération des tensions inconscientes qui permettent un travail en profondeur pour améliorer les comportements dans la vie.

Chaque posture tenue de façon stable et confortable (définition de l'asana) en Yoga est utilisée pour améliorer notre façon d'être dans les différentes situations de la vie, comme en Sophrologie, nous utilisons les relaxations dynamiques, assis, debout, en marchant afin d'ancrer en nous des nouveaux comportements avec l'aide des intentions données par le Sophrologue.

Le Yoga va-t-il plus loin que la Sophrologie ?

3 om jaune noir

Si la Sophrologie et le Yoga agissent sur des zones profondes de la personnalité pour éliminer les négativités et développer les ressources de la personne, les pratiques yogiques permettent de pénétrer dans les couches si profondes de la personne qu'elle peut s'unir, se fondre dans le principe même de sa source et c'est cela le but premier du Yoga : un but spirituel.

Bien sûr la Sophrologie peut aller aussi profondément que le Yoga, mais en général, les accompagnements sophrologiques sont utilisés uniquement sur des durées courtes de 2 à 3 mois voire un peu plus, pour atteindre un objectif concret, réalisable dans cette durée et vérifiable par des indicateurs réels dans la vie de tous les jours.

Le Yoga, traditionnellement est utilisé dans une durée beaucoup plus longue qui est celle de sa propre vie.

La Sophrologie est donc considérée aujourd'hui comme une thérapie courte et le Yoga comme un chemin de vie, bien qu'il soit utilisé la plupart du temps comme une gymnastique douce d'entretien et de relaxation à court terme.

En conclusion :

4 presse

Le Yoga comme la Sophrologie qui s'en est inspirée, peuvent prétendre aux mêmes bienfaits à court terme.

Mais, compte tenu de leurs utilisations différentes à ce jour dans nos sociétés, le Yoga devient plus une technique de bien-être physique et de détente et la Sophrologie, une technique de travail sur soi pour se connaître et améliorer ses comportements dans la vie de tous les jours.

Le Yoga est donc de moins en moins utilisé pour son but premier qui est la connaissance de soi et de sa source.

La Sophrologie prend donc de plus en plus le pas sur le Yoga pour développer une partie de la connaissance de soi à court terme dans un objectif bien précis fixé à l'avance.

A l'heure des gens pressés, du "toujours plus vite", et de la recherche du résultat immédiat, la Sophrologie est de plus en plus demandée pour traiter les difficultés momentanées et le Yoga est de moins en moins utilisé à long terme par manque de patience et de persévérance sur un travail sur soi qui dure la vie entière.

Et bien sûr, la Sophrologie comme le Yoga, ne donnent des résultats que si la personne effectue les exercices recommandés tous les jours !

sophrologie yoga